Sélectionnez votre pays

Pulldown 2
Pulldown 2
Pulldown 2
Pulldown 2
Pulldown 2
Pulldown 2
Pulldown 2
Pulldown 2
Pulldown 2

Sur quels types de support poser un revêtement de sol PVC Modul'up ?


Quel type de supports peut être recouvert par le Modul’up ?

Les revêtements de sol PVC Modul’up en pose non collée peuvent être posés sur de nombreux supports, qu’ils soient neufs ou anciens (planchers, parquets, carrelages existants…), y compris amiantés. Selon les supports, il est important de veiller à certaines précautions d’usage et à la réglementation en vigueur en matière d’amiante.

En matière de travaux neufs / supports neufs,
Supports à base de liants hydrauliques selon le NF D.T.U. 53.2 de type dalles ou chapes
Exigences relatives au support : la qualité du sol fini dépend de la qualité du support dont les irrégularités (manque de planéité, désaffleurs, etc…) transparaîtront sur le revêtement. Elles devront donc respecter les spécifications du NF D.T.U. 53.2 et relatives à la planéité (le non-respect des spécifications relatives à la planéité, dans le NF D.T.U. 53.2, peut nécessiter la mise en œuvre d’un ragréage), à la propreté et cohésion, à la porosité, à l’état de surface, la rugosité et la siccité.
Traitement des fissures : le revêtement peut s’affranchir du traitement des fissures inférieures à 1 mm de largeur sous réserve qu’elles ne présentent pas de désaffleurs supérieurs à 1 mm. (cf. NF DTU 53.2 pour le traitement des désaffleurs supérieurs à 1 mm.
Traitement des joints du support : Les joints de construction seront préalablement traités.
Ragréage : les planchers et dallages recevront un enduit de lissage classé au minimum P3 (si nécessaire).
Les bétons surfacés pourront éviter de recevoir un enduit de lissage sous condition de remplir les exigences de planéité.

Supports bois (panneaux rainurés et languetés) : Cf. norme NF DTU 51.3 (P 63-203-1-1) - Planchers en bois ou en panneaux à base de bois. Ils doivent présenter les caractéristiques, indiquées ci-dessus, telles que définies dans la norme NF DTU 53.2.
Aucun traitement n’est à prévoir pour tout désaffleur inférieur à 1 mm et/ou tout joint entre lames inférieur à 3 mm ;
Dans le cas de désaffleurs supérieurs à 1 mm, réaliser un ponçage suivi d’un dépoussiérage par aspiration mécanique ;
Dans le cas de joints entre 3 et 5 mm, réaliser un ratissage à l’aide d’un enduit prêt à l’emploi prévu à cet effet, suivi d’un ponçage et dépoussiérage par aspiration mécanique ; Une imprégnation générale de primaire pour support bois est nécessaire afin de maintenir le support hors poussières.

En matière de travaux de réhabilitation / supports anciens :

Les dispositions générales applicables sont celles du CPT Cahier 3635_V2 du CSTB : « Exécution des enduits de sol intérieurs pour la pose de revêtements de sol – Rénovation », précisées ou modifiées comme suit.

Sur ancien support à base de bois (plancher en lames de bois ou panneaux rainurés et languetés)
Après dépose de l’ancien sol souple et élimination des sillons de colle, il sera nécessaire de remettre en état le support et de réaliser si besoin un ragréage généralisé à l’aide de l’enduit de lissage TEC 967 de H.B. FULLER faisant l’objet d’un certificat CSTB CERTIFIED avec classement P3 en cours de validité pour l’emploi visé et si nécessaire après application du primaire garnissant TEC 023 de HB Fuller.

Supports hydrauliques
Après dépose de l’ancien sol souple et élimination des sillons de colle, rebouchage des parties abimées ou mal adhérentes à l’aide d’un enduit de rebouchage classé au minimum P3. Si les caractéristiques de planéité ne respectent pas les spécifications du NF D.T.U. 53.2, réaliser un enduit de lissage P3.

Carrelage ancien
Comme décrit dans le Cahier du CSTB 3635, sur support béton ou mortier de ciment, en bon état, présentant une bonne adhérence au mortier de scellement (carrelage scellé) ou au support (carrelage collé), aucun traitement n’est à prévoir pour tout désaffleur inférieur à 1 mm et/ou tout joint entre carreaux inférieur à 4 mm. Dans le cas de désaffleurs entre carreaux compris entre 1 mm et 2 mm (et joints entre carreaux inférieurs à 4 mm), réaliser localement un enduit de sol de type TEC 900 DSP de H.B.Fuller ou Uzin NC 405 de Uzin suivi d’un ponçage et dépoussiérage par aspiration mécanique.
Réaliser un ragréage généralisé adapté pour l’emploi visé, comme indiqué dans le Cahier CSTB 3635-V2, avec classement P3, sur toute la surface dans les cas de désaffleurs supérieurs à 2 mm, ou de joints entre carreaux supérieurs à 4 mm.

Sur sol coulé existant
L’ancien revêtement doit être adhérent, d’épaisseur supérieure à 2 mm, et respecter les exigences en ce qui concerne la planéité, la propreté et la cohésion. Dans le cas contraire, le sol coulé est déposé et un enduit est réalisé conformément aux dispositions du CPT cahier 3635_V2.

Sur dalles semi-flexibles sans amiante ou sol PVC compact ou linoléum compact
Aucune disposition particulière n’est à envisager. Le classement du support devra déjà répondre à celui demandé. En présence de plancher chauffant, les anciens sols souples sont systématiquement déposés.

Dalles semi-flexibles avec amiante
Dans le cas de dalles semi-flexibles amiantées, il convient de respecter dans tous les cas la réglementation en vigueur dans ce domaine.
Pour rappel, l’exécution d’un ragréage, le recouvrement à l’aide d’un revêtement collé peuvent être considérés comme des travaux en sous- section 3 de la réglementation amiante alors que le fait d’effectuer un simple recouvrement sans produit de maintien permet de réaliser les travaux en sous-section 4.
Avec la bande de jonction Modul’up (simple face) (Réf. 792 de Forbo), particulièrement adaptée au cas de rénovation sur supports amiantés, la mise en place est facilitée par un léger maintien de la face en contact avec le support grâce à un antiglisse. Lors d’une future rénovation, le revêtement pourra être déposé sans risque d’arrachage ou de dégagement de fibres d’amiante après évaluation et prévention des risques.

Pour tous suppléments d’information, contactez notre service technique ici ou télécharger notre Cahier technique.

Peut-on recouvrir un support humide avec les revêtement de sol Modul’up ?

Oui, il existe une solution Modul'up spécialement adapté aux supports humides : Modul'up T.E est l'association d'un revêtement de sol PVC compact intégrant un Double Système de Stabilisation Structurel permettant une pose sans colle avec un envers spécial Aquablock pour supports humides en plots expansés qui assure une parfaite ventilation du support.
C'est la solution idéale et économique pour recouvrir les supports humides ou sujets à des remontées d'humidité fréquentes jusqu'à 7 % d'humidité, soit le maximum mesurable.
Plus besoin de réaliser une barrière anti-humidité coûteuse ou de pose en deux étapes avec une sous-couche d'interposition.
L'humidité est ensuite évacuée en périphérie du sol via les rainures de la plinthe ventilée. Un jeu périphérique de minimum 5 à 10 mm est à prévoir entre le revêtement de sol et le mur avec l'utilisation d'une plinthe ventilée. En cas d'absence de plinthes, il est nécessaire de laisser un jeu périphérique de 2 à 4 mm.

Modul'Up T.E constitue la solution sol PVC adaptée aux supports humides économique : deux fois moins chère qu'une simple barrière anti-humidité.

Peut-on poser un revêtement de sol Modul'up avec un chauffage au sol ?

Oui, tous les revêtements de sol en pose non collée Modul'up peuvent être posés sur un sol chauffant. La conductivité thermique des revêtements de sol Modul'up est de 0,25 W/(m.K).

Revêtement de sol PVC pose sans colle, rénovation carrelage | Forbo Flooring Systems
Revêtement de sol PVC pose sans colle, rénovation supports humides | Forbo Flooring Systems