Sélectionnez votre pays

Pulldown 2
Pulldown 2
Pulldown 2
Pulldown 2
Pulldown 2
Pulldown 2
Pulldown 2
Pulldown 2
Pulldown 2

Gare aux tâches des écoliers salisseurs : la réponse des fabricants de sols PVC

Revêtement de sol | Sarlon Trafic Ecole | Forbo Flooring Systems

Les contraintes sanitaires qui pèsent sur la fabrication de revêtements de sol pour les milieux scolaires, ne concernent pas seulement la limitation des COV ou l’absence des phtalates les plus nocifs.

Elles portent aussi, de manière moins réglementée, mais avec des enjeux hygiéniques, économiques et esthétiques considérables, sur leur résistance aux tâches.



Des tâches variées


Il faut dire que nos chères têtes blondes, depuis la maternelle jusqu’au lycée, ne manquent ni d’imagination, ni d’énergie, pour tester les sols. Dans un véritable catalogue à la Prévert, les fabricants se font donc un devoir d’améliorer la résistance de leurs produits aux tâches les plus diverses : marqueurs, colorants de bonbons, sucettes, confettis, cirage, colles sous toutes les formes, stylos-billes, crayons gras, peintures, feutres… Il n’y a qu’à feuilleter le cahier technique d’un fabricant comme Forbo avec son Sarlon Trafic, pour se convaincre que les responsables des tests produits ont presque autant de créativité que les écoliers.

Les tests portent sur l’efficacité des traitements de surface – ici, Overclean XL – pour la résistance aux tâches. Ce bouclier permet de rendre le sol PVC insensible aux agents les plus courants, selon l’échelle de cotation établie par la norme NF EN 423. Les tests s’assurent également de la faible sensibilité aux autres agents tâchant et déterminent, en fonction notamment du temps de contact, s’il est nécessaire ou pas d’utiliser, en sus de l’eau et d’un détergent, de l’alcool pour éliminer la trace.

Pas d’alcool à l’école (ou presque)


Un traitement de surface comme Overclean permet d’éviter les décapages puis la métallisation du revêtement. Deux opérations qui doivent être répétées à intervalles réguliers sur les sols PVC de bénéficiant pas de ce type de protection.

Enfin, et ce n’est pas moins important pour les concepteurs de locaux scolaires, la facture d’entretien est réduite grâce à cette finition effectuée en usine – à base d’un vernis polyuréthane réticulé déposé très régulièrement à la surface. Car moins d’encrassement – en n’oubliant pas, pour ce faire, d’installer des tapis de propreté à l’entrée des locaux - et plus d’insensibilité aux agents tachant, signifient aussi moins de temps passé à nettoyer le sol, ainsi que moins de détergent utilisé, en particulier avec la méthode spray (avec ou sans brosse mécanique).