Sélectionnez votre pays

Pulldown 2
Pulldown 2
Pulldown 2
Pulldown 2
Pulldown 2
Pulldown 2
Pulldown 2
Pulldown 2
Pulldown 2

Air intérieur : une qualité à surveiller, du sol au plafond

Revêtement de sol | Qualité de l'air | Forbo Flooring Systems

L’impact de l’environnement intérieur sur la qualité de l’air intérieur ? Les débats durent depuis des années, sans que les consommateurs ni les professionnels ne voient émerger de réponses claires à leurs questions. Raison de plus pour saluer le travail que vient de mener Forbo aux Pays-Bas, avec des experts indépendants, pour faire le point.

Pour commencer, un rappel: ce que l’on appelle environnement intérieur dépend de multiples facteurs qui impactent la santé et le bien-être, tels que :


  • Les conditions extérieures (pollution de l'air, espaces verts, son, lumière du soleil, etc).

  • Les installations du bâtiment (systèmes de climatisation et d'éclairage).

  • L'édifice (conception du bâtiment, façade) et les matériaux utilisés, y compris pour le plancher.

  • Les hommes et leurs activité: En effet, nous produisons du CO2, de l'humidité et de la poussière, mais aussi de la chaleur et du bruit. De plus, certaines activités libèrent des émisions particulières ( impression, nettoyage, etc).


La qualité de l'air intérieur (QAI) est un sous-ensemble de l'environnement intérieur. Avoir une bonne QAI va dépendre de plusieurs facteurs: la quantité d'air frais (ou renouvelé), sa qualité, les possibilités de ventilation et la nature des polluants éventuellement libérés dans le local. Et ils sont nombreux: particules diverses, COV, phtalates, produits de nettoyage ou de désinfection, moisissures, bactéries, acariens, pollen.

L’ensemble des acteurs industriels et des experts s’accordent pour formuler les recommandations suivantes :


  • Choisir des matériaux et des dispositifs contenant peu ou pas de produits chimiques nocifs, et qui ont fait l’objet de tests réussis concernant leurs émissions.

  • Choisir des matériaux qui présentent des surfaces dures pour les zones de travail

  • Laisser s’écouler quelques semaines après la fin de la construction d'un bâtiment, avant de le mettre en service. Bien aérer.

  • Réduire les risques de moisissure en installant une isolation thermique suffisante.

  • Choisir des matériaux faciles à nettoyer.

  • Adapter le nettoyage aux besoins, en limitant le recours aux détergents.

  • S’assurer que de l’air renouvelé circule, avec une bonne température. Garder la possibilité d’ouvrir des fenêtres.

Et pour les sols ?


Dans son document, Forbo insiste - avant de défendre tel sol dur ou souple – sur le caractère multifactoriel de l'environnement intérieur. Les revêtements de sol ne sont donc pas indépendants des autres facteurs. De plus, ils jouent un rôle direct relativement faible dans la qualité de l’air intérieur. Ceci posé, il est bien sûr utile d’apporter de l’attention à des critères comme les émissions de polluants, les facilités de nettoyage, la conduction de la chaleur, les qualités acoustiques et même les coefficients de réflexion de la lumière.


Linoléum, PVC, mais aussi Flotex !


Finalement, Forbo compare plusieurs solutions : le linoleum d’abord, les vinyls et les tapis ensuite, sa solution Flotex enfin.

Le linoléum est fabriqué à partir d'ingrédients naturels et ne contient aucun phtalate. Il offre également des barrières naturelles aux bactéries. Les vinyles (sols PVC) Forbo sont également sans phtalate. D’une façon générale, ces sols facilitent le nettoyage, par rapport à des textiles.

Mais Forbo propose une solution qui combine le meilleur des deux mondes avec son revêtement textile Flotex, en l’occurence la haute technologie des sols souples et le confort du textile. Avec ses 80 millions de fibres (PVC) au mètre carré, il capture littéralement les poussières fines, les acariens et les allergènes, qui peuvent ensuite être facilement aspirés ou retirés avec de l'eau. De plus, les bactéries sont traitées avec l'agent antimicrobien Sanitized, ce qui a permis au produit d’obtenir le prestigieux label de la British Allergy Foundation. Ceci explique que, malgré la dimension multifactorielle du travail des maîtrises d’ouvrage ou des architectes sur la qualité de l’air intérieur de leurs réalisations, nombre de projets récents utilisent cette solution Flotex, avec une mise en avant de ses qualités sanitaires, comme le montre plusieurs témoignages récents parus dans Côté Sols.