Sélectionnez votre pays

Pulldown 2
Pulldown 2
Pulldown 2
Pulldown 2
Pulldown 2
Pulldown 2
Pulldown 2
Pulldown 2
Pulldown 2

Neutre en CO2 : Un choix éclairé

Neutre en CO2 : Un choix éclairé

Mark Bauer, Environmental Specialist chez Forbo Flooring Systems
Mars 2019

Marmoleum Marbled Splash-Fresco 3430-3271

Alors que les progrès de l'accord de Paris sur le climat tardent à se concrétiser, Mark Bauer, spécialiste de l'environnement chez Forbo Flooring Systems, explique la nécessité de faire un choix éclairé lorsqu’il s’agit de produits de construction et d'intérieur - et pourquoi nous devrions examiner de plus près la différence entre la compensation carbone et la production neutre en carbone.

Chaque année dans le monde, nous assistons à de plus en plus d'événements météorologiques extrêmes, qui sont exacerbés par les effets du réchauffement climatique. Rien qu'en 2018, nous avons assisté à des vagues de chaleur dans l'hémisphère nord, à des feux de forêt sans précédent en Suède, à des feux de forêt meurtriers aux États-Unis, à de graves inondations en Inde et à des typhons en Asie du Sud-Est. Plus près de chez nous, le Royaume-Uni a connu à la fois des sécheresses et des crues soudaines causées par des pluies torrentielles - et si beaucoup ont profité d’un été long et chaud, ces conditions météorologiques extrêmes sont en fait des avertissements frappants des effets croissants du réchauffement climatique.

Il ne fait aucun doute que si nous continuons sur la voie actuelle, le monde changera - et pas pour le mieux. Le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) des Nations unies a récemment lancé un avertissement qui donne à réfléchir : il ne nous reste que 12 ans pour limiter le réchauffement de la planète à maximum 1,5 °C au-dessus de la température préindustrielle (nous sommes actuellement à 1 °C au-dessus de ce niveau). Bien que cela puisse sembler peu, une augmentation d'à peine un demi-degré au-dessus de ce chiffre pourrait avoir des conséquences catastrophiques pour les écosystèmes et les communautés du monde entier, augmentant considérablement le risque de sécheresse, d'inondation, d'élévation du niveau des mers, de chaleur extrême et de pauvreté pour des centaines de millions de personnes.

Ballantae, Scotland

Il s'agit d'une perspective effrayante qui mérite une attention sérieuse et qui exige un engagement de la part des fabricants et des consommateurs à faire des choix plus conscients concernant les produits que nous fabriquons, utilisons et achetons. En outre, les fabricants doivent tout mettre en œuvre pour permettre aux clients de faire des choix responsables.

L'un des moyens d'y parvenir, qui est devenu de plus en plus populaire ces dernières années, consiste à utiliser des programmes de compensation des émissions de carbone. Ces programmes visent à réduire les émissions de carbone des particuliers ou des organisations en investissant dans des projets environnementaux à travers le monde, afin de compenser l'empreinte carbone totale.

Dans le passé, cela se faisait en plantant des arbres pour absorber les émissions, mais de nombreuses sociétés de compensation carbone offrent désormais la possibilité d'investir dans un éventail beaucoup plus large de projets, allant des technologies d'énergie renouvelable et des initiatives de capture du gaz méthane, aux programmes qui fournissent de l'eau potable et des cuisinières plus efficaces aux communautés des pays en développement. Ces types de projets sont conçus pour générer des économies de carbone plus rapides et plus durables que la plantation d'arbres, ainsi que des avantages sociaux importants pour les communautés où ils sont mis en œuvre.

Toutefois, la compensation carbone n'est pas exempte de critiques - et certaines d'entre elles sont très virulentes. Il y a plus de dix ans, le journaliste George Monbiot publiait dans The Guardian une condamnation cinglante de ce concept, relativement nouveau à l'époque. Il l'a comparé à la pratique du 15e siècle consistant à « payer pour ses péchés », selon laquelle les meurtriers et autres criminels pouvaient obtenir l'absolution en faisant des dons à l'église.

Dans les années qui ont suivi, des critiques similaires ont été formulées à l'encontre de la compensation carbone, à savoir que ce concept permet aux gens de poursuivre leurs pratiques néfastes sans s'attaquer aux problèmes fondamentaux qui doivent être résolus afin d'apporter un changement durable.

Les critiques les plus féroces soutiennent que la compensation carbone ne fait guère plus qu'apaiser les consciences coupables, tout en consommant des ressources et en émettant des émissions au même rythme insatiable et insoutenable qu'auparavant

Toutefois, les partisans de la compensation carbone réfutent ces affirmations et affirment que la plupart des individus et des organisations utilisent cette option dans le cadre d'une stratégie environnementale globale, qui comprend la réduction des émissions à la source dans la mesure du possible. Quoi qu'il en soit, il est clair que minimiser l'impact environnemental à tous les stades du processus de production est le moyen le plus efficace de réduire l'empreinte carbone des biens et des matériaux que nous utilisons tous - et c'est là que la production neutre en carbone prend tout son sens.

La neutralité carbone - ou le fait d'avoir une empreinte carbone nette nulle - signifie que le carbone produit au cours du processus de fabrication est absorbé dans une proportion similaire, ce qui se traduit par un bilan global neutre. Un bon exemple de cela dans le secteur des revêtements de sol est la production de certains revêtements de sol en linoléum, qui constituent un choix extrêmement durable.

Le linoléum est fabriqué à partir de matériaux naturels renouvelables qui peuvent être récoltés grâce à des cultures annuelles, comme le lin et le jute, ou obtenus sous forme de bois recyclé provenant de sylvicultures contrôlées. Le linoléum est fabriqué à partir d'ingrédients tels que l'huile de lin, la résine de pin, la farine de bois, le calcaire et le jute. Il est possible de produire du linoléum véritablement neutre en carbone dans les phases « cradle to gate » (de l’entrée en production au départ de l’usine) du cycle de vie du produit, sans avoir recours à la compensation carbone, car les matériaux naturels absorbent des niveaux élevés de CO2, tandis que le processus de production lui-même nécessite relativement peu d'énergie.

Marmoleum 2.5mm is manufactured CO2 Neutral
Marmoleum 2.0 and 2.5 mm EPD

C'est une bonne nouvelle pour les prescripteurs qui souhaitent réduire l'empreinte carbone de leurs projets, mais il est important qu'ils s'assurent que le fournisseur choisi peut démontrer la validité de toutes les allégations environnementales. Une façon d'y parvenir est de rechercher des fabricants qui bénéficient d'une déclaration environnementale de produit (Environmental Product Declaration - EPD) indépendante.

Ce document vérifié et enregistré de manière indépendante communique des informations transparentes et comparables sur l'impact environnemental d'un produit tout au long de son cycle de vie. En outre, certains fabricants - dont Forbo - vont au-delà des exigences des PCR (Product Category Rules - règles de catégories de produit) qui sont suivies lors de la préparation d'une EPD, en expliquant également les effets sur la santé humaine et l'écotoxicité.

Choisir des produits fabriqués de cette manière est le moyen le plus simple de réduire l'empreinte carbone d'un projet. Par exemple, si un produit en linoléum adapté et bénéficiant d'un support EPD complet est utilisé pour un projet de 10 000 m², il peut permettre d'économiser 66 200 kg de CO2 par rapport à un revêtement de sol en vinyle et PVC.

Il est indéniable que l'atténuation du changement climatique est un défi de taille, mais ne pas s'attaquer à ce problème peut avoir de graves conséquences. Faire des choix éclairés concernant les produits et les matériaux que nous utilisons à la maison et au travail contribue grandement à atteindre cet objectif, et travailler avec un fabricant responsable est l'un des principaux moyens d’y parvenir.